Un Pilote VFR - Christophe

mardi, janvier 31, 2006

1er vol au soleil couchant...

Je reviens de Chelles, d'un vol au coucher du soleil !
Seuls ce qui ont vécu ça peuvent imaginer la sensation qu'on ressent quand on rentre au terrain alors que le disque solaire descend et disparait derrière la terre.

J'ai donc retrouvé Eliane à 16h15 à l'aéroclub. Elle était déjà à l'avion, et avait préparé le bol à purge et la fourche !



J'ai fait la purge, puis la prévol avec la check dans les mains.
Ensuite, nous avons sorti l'avion du hangar, et j'ai brassé l'hélice plusieurs fois afin de faciliter le démarrage par ce temps trés froid.


(La c'est Eliane qui brasse l'hélice devant mon père admiratif)

Une fois à bord, il a fallu appliquer la procédure démarrage du moteur par température extérieure inférieure à 0°.
3coups de PRIMER dans la tronche, 3coups de pompe avec la manette des gaz dans la tronche, et MAGNETOS !!!
Ah...ça fait plaisir d'entendre un moteur qui part direct dès le 1er coup meme avec un pareil froid de canard !
On le fait chauffer 5min, je fais ma p'tite annonce radio, et je roule vers le point d'arret 04.
Essais moteur au point d'arrêt, puis alignement et décollage...
Plein pot, garder la ligne au palonnier, soulager la roulette de nez, rotation 70mph, je lache la main et j'obtiens 75mph ma vitesse de montée initiale.
500ft QFE volets vers 0° et recherche de la montée à 80mph.
Un DR400 du club fait une verticale terrain au meme moment, on a les yeux dehors, mais on le voit pas. Faut dire, avec le soleil plein Ouest, chercher un DR400 au cap 220...c'est pas vraiment ce qu'il se fait de mieux.

On s'évade vers l'Est. Disney à droite, on arrive dans les alentours de Meaux. Au dessus de champs, on attaque les hostilités.
1ere montée : mise en vario positif. Lorsque la vitesse atteint 80mph, plein pot et obtention du vario adéquate pour maintenir 80mph.
De retour au vol en palier, on attaque les descentes...
1500trs/min réchauffe carbu ON, on soutient l'avion en vol horizontal jusqu'à obtenir 80mph, puis une fois atteint, vario de descente optimal pour maintenir cette vitesse.
De pire en pire : enchainer montées et descentes. La faut de la synchro...
Ensuite, on réattaque les virages.
180° à gauche...180° à droite, 360° à gauche, 90° à droite, 90° à gauche...
45° tout en affichant un vario de montée optimal. ATTENTION ! 1500ft QNH atteints !
Vol en palier.
Même chose en descente...

Allez, le soir tombe, une brume malsaine est en train d'arriver par le Nord, on devrait pas trop trainer...
Tâche m'incombe de ramener entier mon FI au terrain...bon je connais la chanson maintenant.
Cap à l'ouest, on laisse dysney à gauche, Eliane me prend une photo et vice-versa.



Secteur transfos...
Le soleil se couche, le ciel se teinte d'un superbe orange, les quelques petits FEW prennent une couleur magnifique : vite une photo pour immmortaliser l'affaire.



On s'intégrera directement en vent arrière sur la 04. On est tout seul dans le circuit, Chelles est à nous !

Les check sont déroulées rapidement, comme toujours quand le terrain se rapproche.
Virage de base, dernier virage.
On déroule les volets, 60mph affichés.
Plein ralenti, arrondi...
Boum ! Toucher nikel !!! Et pas d'avertisseur de décrochage pour les puristes.
Suis plutôt fier, car pour la seule fois dans ma vie, l'instructrice n'a touché à rien.

Et voila !! 2h26min au compteur !
Prochain vol Samedi 11h si la météo le veut bien...