Un Pilote VFR - Christophe

vendredi, avril 28, 2006

Tours de piste 04

Ce mardi 25 Avril, je me suis levé tôt, pris rapidement mon p'tit déjeuner, et suis allé à la gare RER de noisy.
En effet, j'avais rendez-vous pour 9h30 avec mon instructrice afin de voler sur mon petit Quebec Fox, mon joli Cessna 150 que je n'avais pas touché depuis bientôt 2 mois, planning-vacances-instructrice oblige.

Au terrain, on a ouvert le hangar, sorti l'habituel Rallye...
Le temps était au beau fixe, aucun nuage à l'horizon, mais un horizon justement un peu voilé par une visi assez médiocre.

Visite prévol effectuée consciencieusement. Je commence à faire les choses avec une bonne méthode sécurisante. J'ai beaucoup réfléchi pendant ces 2 mois au sol, et il est temps d'appliquer tout ça au réel maintenant !
Eliane regarde de loin que son élève n'oublie rien...mais il n'oublie rien.

On sort l'avion du hangar et on le met face au vent, vent qui nous décide à prendre la piste 04.
Aujourd'hui, ce sera tours de piste enchainés !
Il faut préparer ce fameux lacher, et il y a des signes qui ne trompent pas...ça ne va pas tarder.

Les tours de piste commencent tranquillement. Il faut que je reprenne l'avion en main.
A la mise en puissance, j'ai un petit peu d'appréhension, comment vais-je sentir l'avion en l'air ?
Je soulage la roulette, et rotation à 60mph, je rends la main pour atteindre 70mph et en avant vers 500ft.
Le petit Quebec Fox monte à son rythme...pas pressé du tout. Aurais-je prix quelques kilos depuis 2 mois ?
500ft, les volets sur 0° et virage faible inclinaison pour le vent de traversier.
900ft, on met en vol horizontal, jusque là tout semble aller comme sur des roulettes.
L'instructrice est contente, je suis content, l'avion est content, les autres avions dans le circuit sont contents...même les acariens dans la moquette du Cessna sont contents de prendre de l'altitude.

Bon, on passe en vent arrière. Zou l'annonce radio quand on coupe l'axe de la 29/11 et préparation de l'avion.
Réchauffe dans la tête, arc blanc, volets 10°, et on soutient l'avion !!!
On ne remonte pas, on ne descend pas, on le soutient...mouais, ça sera à améliorer pour le prochain round cette histoire là.

On vire en base.
Voila le fort de Chelles, avec sa colinne qui culmine à 483ft si mes souvenirs sont bons (c'est ça babar ?). On descend 600ft, et on effectue un superbe dernier virage trop court
Eliane me fait gentimment remarquer qu'elle aimerait que je me pose sur la piste, et non sur le taxiway...
Cool Raoul, SuperPowa est aux commandes, et un Rallye attend au point d'arrêt que j'effectue un superbe arrondi tout en douceur.
Un peu haut, un peu beaucoup haut même...
Pas grave, on réduit on a la réchauffe toute façon, l'avion se laisse descendre avec la réduction des gaz.
J'ai enfin compris qu'il vaut mieux réduire les gaz sans toucher à l'assiette que toucher à l'assiette sans réduire les gaz
Dans un cas précis bien entendu ! Ne généralisons pas
Un joli vol horizontal se profile à l'horizon, l'avion s'enfonce plein réduit, et touch dans l'arrondi. Pas mal.
Allez on freine un peu, on dégage à droite, on laisse la place au collègue, et on repart.

3 Tours de Piste...avec leurs défauts et leurs qualités. De l'entrainement, de l'entrainement ! Il faut acquérir de l'aisance pour que toutes ces actions se mettent dans un coin de la tête, et que ça consomme le moins de CPU possible. Que ça devienne des schémas en fait...
Et là, attention aux erreurs de routine !

On sent celui qui a potassé son manuel non ?

J'étais en courte finale aprés mon 3ième TdP, tranquillou, en train de pofiner mon plan, quand soudain Eliane m'annonce : REMISE DES GAZ !
Pas de doute, faut y aller rapido.
Paf, le schéma ressort de ma mémoire à long terme (), et en avant.
Plein gaz, vol horizontal dans le même temps, réchauffe annulée, et les volets rentrés progressivement tandis qu'on accélère vers 70mph.
A 70mph, on a les volets 10°, qu'on rentre à 500ft, et c'est reparti pour un tour

Comme quoi, il faut s'attendre à tout avec cette instructrice !
Non mais, ça va pas de me faire des peurs pareilles
Au moins, ça a un mérite : celui de me préparer à une éventualité quand je serai tout seul, où le contrôleur, ou moi même, me contraindront à faire un Go Around non préparé.
Je dis bravo Eliane pour ta trés bonne méthode d'enseignement !

Au parking, on a coupé et on a noté le temps de vol : 55min.
55min d'intense concentration...

Ouf !

Demain 26 avril, un nouveau vol prévu ! Décrochages maybe ?