Un Pilote VFR - Christophe

mardi, septembre 26, 2006

Prise de baffes avec David

Nous sommes Mardi 19 Septembre, et je débarque du 320 avec quelques 100 autres passagers. Le temps au dehors est poisseux. Un plafond à 200ft, un brouillard à couper au couteau et une visi de 800m.
Mais j'ai confiance en la météo. En effet, il est prévu une amélioration dans le cours de la journée, et je vole à 16h.

Aujourd'hui, c'est un jour que j'attends avec impatience car je vais voler avec David, un nouvel instructeur pour un jour, comme Eliane est indisponible.

Dans l'aprés-midi en effet, le temps se dégage et le ciel bleu apparait, parsemé de quelques cumulus à 3000ft, le pied...

J'arrive au club, et David m'attends au seuil du club, tout en grillant une clope.
Poignée de mains, et nous commençons les choses sérieuses.
Il a déjà sorti le carnet de vol, la check, les clefs, l'avion, fait les purges, sorti les volets.
Le vol est presque déjà fait !

Avant que je ne commence ma prévol, David m'interrompt, et commence alors une avalanche de baffes théoriques.
Ca fait du bien de temps en temps, et soudain je me rends compte qu'avec Eliane, on omet bien des choses importantes.

Ca commence par les papiers obligatoires dans l'avion. Je découvre donc pour la 1ere fois, aprés 14h au compteur, les papiers qu'il faut toujours avoir, et à jour, dans son avion. Il était temps.
Ensuite, il m'incite à aller consulter la météo, et les notams, ce que jamais nous ne faisons avec Eliane.

Score : Elève 0 - Instructeur 2 (salut Vincent )

Puis, la prévol. Il me regarde la faire, comme Eliane me l'a apprise.
Lorsque j'ai fini, je vois David s'avancer vers moi, et me dire : "Je vais te montrer des petites choses."
Et voila que nous refaisons la prévol...mais cette fois, beaucoup plus complète.
J'ai l'impression d'être avec un mécano tant sa connaissance de l'avion est grande.
Il me montre à quoi sert chaque vis, chaque petit tuyau, chaque petite ouverture...
Tout cela me parait soudain normal, et j'ai honte de ne m'en être jamais rendu compte. Ma prévol, jusqu'à présent, n'était que pacotille. Ca fait froid dans le dos.
Comme on dit, mieux vaut tard que jamais.

Puis nous grimpons dans l'avion. Mauvaise surprise, le casque élève du club ne veut pas émettre...c'est donc David qui s'occupera de la radio à mon signal cependant. Pour corser le tout, je devrai communiquer avec David par signes.

Nous décidons d'aller mettre un peu d'essence.
Une fois à la pompe, avant de mettre des Litres au hasard comme nous faisons avec Eliane, David me fait vérifier que nous ne dépassons pas la masse maximale. Je me rends compte à nouveau que je vole dangereusement et bêtement. J'ai honte de moi...qui croyait faire les choses avec conscience.

Score : Elève 0 - Instructeur 3

Puis nous roulons au point d'arrêt.

Mais mes claques ne sont pas terminées. Un avion nous parle à la radio et nous informe que de l'essence coule le long de nos ailes.
David me demande d'arrêter l'avion, et de mettre moteur ralenti le temps qu'il aille vérifier les bouchons.
Un mauvais pressentiment m'envahit.
J'aurais pas fait ça...j'aurais quand même pas oublié de reboucher les bouchons !!
David s'arrête sur l'aile gauche, et me fait signe de couper le moteur.
Je tire la mixture et j'ouvre la fenetre car David est en train de me parler.
Il me confirme que le bouchon de l'aile gauche n'était pas locké...

Score : Elève 0 - Instructeur 4

David remonte dans l'avion, et je me prends une nouvelle baffe.
J'ai arrété le moteur en laissant les contacts 1+2 et la batterrie sur On. Je suis horrifié par le fait que l'hélice aurait pu repartir d'un moment à l'autre avec David pas loin.

Score : Elève 0 - Instructeur 5

Je m'embrouille dans mes checks...je ne sais plus trop ce que je fais.
David me rassure et m'incite au calme. Il me dit : raccroche toi à ce que tu sais, tu as un élément pertubateur qui te trouble. Tu dois apprendre à le dépasser.

Nous décollons enfin et allons secteur Jabelines faire de la mania.

A 1400ft, je bascule en vol horizontal, et réduit aussitôt la puissance à 2400trs/min comme me l'a indiqué Eliane.
David me reprend et me dit de laisser l'avion accélérer au moins jusqu'à 90kts et d'afficher ensuite 2500trs/min, c'est à dire 75% de la puissance.

Score : Elève 0 - Instructeur 6

Nous commençons la mania. D'abord un virage 180° à 30° d'inclinaison.
Facile.
Ensuite, un 180° à 60° d'inclinaison.
La on rigole moins.

Je me laisse surprendre par l'incidence et je perds 200ft.
David me le fait remarquer et me commande un 360° à 60°.
Cette fois je contrôle bien, et ne perds que 50ft.

David est heureux et me propose tout de go si j'ai envie d'aller titiller Meaux.
Surpris, je dis Ok.
Il me met la carte sous le nez, et me demande de faire ce qu'il faut.

Je commence à régler l'ATIS. David m'arrête et me dit que là je suis en train de régler les fréquences radionav.
Quelle honte...

Score : Elève 0 - Instructeur 7

Je me reprends trés vite, et note les infos de l'ATIS que je transmet à David dans un rapide briefing.
Puis, j'affiche la fréquence de Meaux Tour. Je fais un 180° car nous sommes trop prés de Meaux.
David contacte pour des tours de piste et la tour nous autorise à nous intégrer direct en début de vent arrière 34L.

J'analyse rapidement la carte, je cherche les lignes électriques, je les trouve. David a l'air satisfait.

Nous sommes en début de vent arrière et je tangente le bled qu'il ne faut pas survoler.
Je vire en base et David m'annonce : "Bon, je te laisse intercepter ton plan de descente."
Je suis impressionné et en meme temps fier qu'il me laisse autant de liberté. Je n'y suis pas habitué avec Eliane.
Je fais de mon mieux, et je suis assez fier.

Je vire en 34L sans overshooter. On est bien sur le plan. David me demande de lacher le manche un moment pour vérifier si mon avion est bien trimé. Il est satisfait, on continue.

On est en courte, je jette un oeil à droite, David n'a meme pas les mains sur le manche. Il me laisse faire entièrement. Je m'applique.
Je fais l'arrondi comme je le sens, sans entendre de conseils venant de droite, comme j'en ai l'habitude avec Eliane.
Et ça se passe trés bien car les roues touchent l'herbe dans un schussshhhh discret.
Mise en puissance, et c'est reparti pour un tour.

Cette fois, la tour nous demande la 34R.

La je me plante car dans ma tête je suis encore à travailler avec la 34L. Du coup, j'overshoot l'axe.
Mais l'atterrissage se passe aussi bien que le 1er.

Puis, nous repartons vers Chelles. Nous nous intégrons et atterrissons sur la 29 pour un complet.

Score : Elève 1 - Instructeur 7 (enfin !)

Au parking, David me fait un rapide débriefing. Concernant le vol en lui-même, il n'y a rien à dire, je fais ce qu'il faut.
Il est un peu plus réservé sur la partie théorique au sol, préparation du vol etc.

Mais c'est décidé, je vais m'améliorer. J'apprends vite, et ce vol d'1h m'a fait progresser plus vite qu'en 14h.

Je n'ai qu'un seul mot : merci David...