Un Pilote VFR - Christophe

mardi, octobre 17, 2006

On continue les tours de piste tout seul...

Nous sommes Vendredi 13 Octobre, j'ai l'aprés-midi de libre...devinez à quoi je pense.
J'appelle Matthieu pour faire un vol, hélas le voila qui m'annonce qu'il est pris en instruction sur rallye juste dans le créneau qui m'interesse. Alors, je ne me démonte pas, et lui propose de faire du solo.
C'est autorisé, c'est dans la poche, je ferais du solo à 15h sur mon petit Quebec Fox !
A l'instant où j'appelle Matthieu, la météo est splendide, et aprés consultation des TAF du Bourget, de CDG, de Melun je vois qu'une dégradation est prévue à partir de 18h locales, ce qui me laisse le temps de faire surement un peu de local...pourquoi pas Coulommiers !

Je prépare consciencieusement ma petite nav, je me note les messages radios pour le transit par meaux (petit aide mémoire au cas où histoire de pas avoir l'air d'un débutant devant la TWR (comme mardi dernier où ma phraséo était pas au top pour mon 1er local à meaux...et pourtant avec le FI, c'est nikel, allez comprendre ).
Je mémorise mes points de repères, mes zones de confirmation où je pourrais être sûr d'être au bon endroit, mes temps de vol entre les différents "points".

Je suis paré, je pars en RER à Chelles, puis en bus à l'aéroclub. Mais quand j'arrive, je me rends vite compte que la météo s'est franchement dégradée, que la visi est tombée à 6/7km, et que y a un put*** de plafond de SCT à 1500ft qui squatte le ciel...
Ca se gâte pour ma nav. Quel dommage !

Je contacte Matthieu parti en vol à la radio, un peu tard je l'avoue.
En effet, persuadé que j'avais son autorisation pour faire du solo, j'avais déjà mis en route, m'apprettant à décoller, voir comment ça se présentait en l'air, et en cas en rester à des TDP si ça passait pas pour un local.
Mais, le mécano, me voyant démarrer tout seul, est allé quérir d'urgence le président, qui m'a fait signe de ne pas mettre les gaz. J'ai ouvert la vitre afin d'entendre ce qu'il avait à me dire.
Il m'a demandé si j'avais l'autorisation de mon FI pour faire du solo, je lui ai répondu qu'il me l'avait donné par téléphone.
Le président me demande de contacter Matthieu maintenant, pour en être sur.
"Matthieu de Christophe tu m'entends ?
-Salut Christophe, 5/5.
-Je peux faire du solo ?
-La météo est pas terrible...laisse tomber le solo."
Merde alors, je serais quand même pas venu pour rien
"Bah en fait, j'ai déjà mis en route...
-Bon, fais des tours de piste alors. Amuse-toi bien à toute.
-Merci ! A toute."

Je confirme au président que c'est bon j'ai l'autorisation, et il me libère. Je vais faire des tours de piste, encore et toujours, tout seul, par une météo médiocre.
Je ne suis pas déçu, je vais voler, je n'avais pas l'intention de faire du local pour me tuer de toute façon.

Et en effet, une fois en l'air, j'ai compris que pour le local, c'était grillé de toute façon. Je n'aurais jamais osé partir, car on ne voyait pas les transfos (pour les connaisseurs de Chelles).

Une fois en l'air, je comprends qu'aujourd'hui, ça va etre marrant. Il y a 5 avions dans le circuit, certains se dépèchent de rentrer de local, Matthieu met la pagaille dans tout ce beau monde en faisant des encadrements, bref, c'est l'affluence à Chelles !
C'est la 1ere fois que je vois autant de monde, et je vais vivre ça tout seul.
C'est génial.

J'enchaine les TDP pendant 56min.
Chaque TDP ayant son lot de petites surprises, d'adrénaline, ou d'entrainement.
Par exemple, je me suis retrouvé derrière un PA28 en vent arrière, puis en base. Il allait tellement lentement que j'ai du réduire et allonger ma branche pour ne pas me retrouver à faire du vol en formation avec lui !
A chaque fois, j'étais en finale derrière un autre avion. A chaque fois, je me préparais à une remise de gaz.
Mais les pilotes étaient efficaces et ils dégageaient quand j'étais en courte voire en trés courte. Alors, je m'annonçais pour un touch ou un complet, à 200ft du sol...
Du pur bonheur.

J'ai fais des remises de gaz pour excercice, des touch, un seul complet pour me détendre un peu, une simulation de panne moteur en montée initiale avec recherche de panne.
J'ai titillé l'arc jaune (120mph)...

Bref, 56min de TDP certes, mais 56min de joie et de mania avec pas mal de monde dans le circuit.
De quoi être à l'aise désormais les jours d'affluence !

Et figurez-vous que j'ai atteint les 20h !