Un Pilote VFR - Christophe

samedi, novembre 04, 2006

1ere Nav !

Aujourd'hui, nous sommes Mercredi 25 Octobre (oui je sais, pas tapper, je suis en retard pour le récit ), et je dois faire ma 1ere navigation avec Matthieu !
Il m'a proposé Fontenay Tresigny, j'ai évidemment accepté, et j'ai préparé selon ses instructions un Cap à partir d'un point, et une estimée.

Arrivé au club, je lui fais un rapide briefing, carte dépliée, le doigt soulignant matériellement ce que j'annonce.
"Donc, vu le vent, nous décollerons en 11, ça sera une montée vers 1400ft, sortie secteur cheminées. On quittera chelles, puis on basculera sur Lognes TWR, afin de s'annoncer pour un transit par l'Est.
Donc, on longe l'autoroute, puis à cette intersection, il y aura une nationale, avec un chateau à gauche. A partir de ce moment précis, je prendrais un Cm 135°, et je le tiendrai sur 12nm. J'estime la durée de cette branche à 8min compte du Fb de x.x
Comme repères, il y a cette route là, ce lac ici, puis la ville de bidule, enfin, on verra Fontenay, puis le terrain. Si le PAPI est en fonctionnement ça sera génial pour choper le terrain, sinon je me débrouillerai pour le trouver."

Nous discutons un moment de la nav, regardons la météo, l'imprimons, c'est du CAVOK, un léger vent du 120° pour 5kts, on peut pas réver mieux pour une 1ere nav.

Il est 17h30, nous montons dans l'avion. Un coup d'oeil à l'essence, il y a le plein, 5h d'autonomie, nikel pour une nav de 40min...
Une fois au point d'arrêt, je fais le briefing départ avec Matthieu :
"On décolle sur la piste 11, 600m de long, rotation à 65mph. En cas de panne mineure avant rotation, c'est pieds sur les freins et on reste au sol, en cas de panne mineure aprés rotation, TDP et Land Asap, en cas de panne majeure aprés décollage, je te donne les commandes à droite...
Donc, on monte vers 1400ft, sortie secteur cheminées, c'est tout droit."

Nous décollons, 500ft les volets, on stabilise à 1400ft, on arrive secteur cheminées, j'annonce une sorte de zone secteur cheminées pour une nav vers fontenay sur la fréquence de Chelles, puis je passe sur la fréquence de Lognes.
Pas facile d'en placer une...et pourtant c'est pas le week-end.
Notre transit est approuvé et on rappellera axes clear.

Je longe l'autoroute, jusqu'à présent je connais, c'est facile.
Fin de l'autoroute, je repère ma nationale...TOP, je prends un Cm 135°.
Je donne une estimée de 10min à Matthieu (étant donné que j'avais un peu sur-estimé ma vitesse pendant la préparation de ma nav au sol).

Matthieu me laisse faire, parfois je le regarde, espérant une réaction de sa part, une aide, ou une remontrance, mais non, il me laisse gérer ma navigation, comme si j'étais seul à bord. Du coup, je me sens profondément responsable de mes actes...

On quitte avec lognes, et je regarde dehors mes repères.
Je vois le petit lac...Tout va bien.
On va continuer comme ça pendant 5min, jusqu'à ce que je commence à m'embrouiller. Je persiste à regarder dehors, je commence à douter. Je cherche un repère indiqué sur ma carte, mais je ne le trouve pas au sol.
"Dis, tu crois que le repère c'est ce chateau d'eau là ?
-Non, je crois pas...c'est pas assez haut.
-Mais alors attends, y a un truc que je comprend pas...c'est quoi ce bled là ! Pourquoi, on arrive droit dessus, alors qu'on aurait du le tangenter ?"

Je suis un peu pommé, pas totalement, je retrouve certains repères, mais ils ne sont pas situés là où j'avais prévu qu'ils soient. Une route a un étrange cap...elle n'est pas la seule.
"Regarde ton Ccap, me dit enfin Matthieu".

Il était temps...je pousse un cri : 180°.

Je prends un cap 90° pour faire un rattrapage de cette grossière erreur. Et, je retrouve mes repères.
Je m'écrie : Je vois la ville de Fontenay !
"Oui, me répond Matthieu, là tu vois, c'est l'autoroute, la c'est la ville bidule, ton repère que tu cherchais, il est là...et je vois le terrain."
Ouh là, fort le FI.

Je cherche dans la campagne ce foutu terrain...et soudain je le trouve !
"Je l'ai trouvé ! Super !!!"

Bon, l'euphorie terminée je me concentre, je prends ma carte vac et j'annonce à Matthieu un briefing arrivée.

Je passe à droite de la manche à air, ça sera la 12, je m'intégre en début de vent arrière, faut faire gaffe de pas survoler les patelins interdits.
On se paie une longue finale en contournant fontenay, c'est marrant, à Chelles c'est short, ici on se croirait sur un ILS à CDG (chacun ses rêves lol)...
Arrondi...long...ouh là...c'est une piste en dur c'est vrai...l'effet de sol est maaaaarqué...ca plane...la piste ne fait que 700m...on s'énerve pas, sinon on fera un complet...ca y est il s'enfonce...BOUM...ouh là, j'avais arrondi trop haut. Matthieu me rentre les volets à 10° tandis que je pousse la réchauffe et met plein gaz simultanément.
On est en l'air.

Je ressors ma carte de la région parisienne, et je dis à Matthieu :
"Bon, alors pour le départ, on prend un Cap xxx"
Il m'interrompt :
"Concentre toi déjà sur ta montée initiale...on a le temps pour le départ, controle bien ta vitesse et ton vario. Toute façon, on va faire une verticale terrain à 1500ft, et on parlera du départ ensemble."

Il a pas tort...c'est normal c'est un FI

On parle donc du départ ensemble. Il est déjà 18h...le soleil tombe à l'Ouest, il est temps de rentrer, on ne passera pas par CLM, on se fera une directe sur Chelles.
Je lui dis : "Attends, faut que je calcule le cap pour une directe sur Chelles..."
Il me répond : "Pourquoi ? Tu prends l'inverse de 135°, ton cap aller, et t'auras ton cap retour !"
Voila l'expérience et le bon sens qui parlent...

La verticale effectuée à 1500ft, je prends donc le cap inverse de 135°. Nous admirons Paris dans le soleil couchant, nimbé d'une brume orangée, la tour effeil et la tour montparnasse surgissant de l'onde comme des vaisseaux à la dérive. C'est magnifique...je regrette de n'avoir pris l'appareil photo. Il n'est jamais là quand il faut celui-là.

Je vois Disney, je vois aussi mes cheminées, mais je vois Lognes...et aprés confirmation sur ma carte, je me rends compte que si je continue sur ce cap, nous allons en plein sur la zone orange.
Je dis à Matthieu :
"Je vais reprendre par l'autoroute de l'aller, pour rejoindre les cheminées. Il faut contacter Lognes..."
Il me répond :
"Non pas la peine regarde, si tu bifurques à droite, tu contourneras disney, et tu reviendras en longeant Jabelines...c'est plus court, moins galère pour la radio."
Encore le FI qui a le dessus

Je contourne Disney, je reviens par Jabelines, et là c'est la catastrophe. Nous sommes face au soleil. Je passes sur la fréquence de Chelles, priant pour qu'il n'y ait personne dans le circuit. Il n'y a personne. Nous sommes tout seul, heureusement car la visi est plus que médiocre.
Je suis obligé de regarder sur les cotés et vers le bas pour apercevoir mes repères. Heureusement que je connais la zone par coeur.

Je trouve mes transfos, je m'annonce à Chelles...maintenant il faut trouver le terrain. Matthieu a l'air calme, moi je suis stressé car je ne vois absolument rien, même pas la colinne du fort de Chelles.
Soudain je l'aperçois, en clignant des yeux dans ce soleil qui m'aveugle, et dont la lumière clignote dans le brassemment de l'hélice.
Je m'y dirige...enfin je vois les hangars des usines en bout de piste 22...mais quelque chose cloche !
Je suis mal placé...
Soudain, je vois le terrain entièrement, je le dépasse !!!

Matthieu rit de bon coeur, et je m'intègre pour la 11.

Atterrissage, retour au parking.

Un super vol pour une 1ere nav !